Centre de réhabilitation de la vie sauvage

Fondé il y a plus de 30 ans, le Centre de réhabilitation de la vie sauvage est le seul centre officiel de Durban à recueillir, soigner et relâcher les animaux indigènes à la province du KwaZulu-Natal. Il est composé d’une équipe de passionnés dévouée 24h/24 au sauvetage d’animaux en danger qui a grand besoin de volontaires pour lui prêter main forte.

Des mangoustes aux servals en passant par les reptiles, les oiseaux, les primates et les antilopes, chaque année, ce sont plus de 3000 animaux orphelins, blessés ou abandonnés qui sont amenés au centre, dont le but est toujours de les relâcher. À part les tortues qu’il est impossible de remettre en liberté, aucun animal n’est gardé en captivité. C’est pour cela qu’il est essentiel que les conditions d’accueil ressemblent un maximum aux conditions naturelles de chaque espèce.

Le centre accueille autant que possible des écoles dans ses locaux afin d’enseigner aux élèves le respect de la vie sauvage et les bons comportements à avoir lorsqu’ils rencontrent un animal en détresse.

D’autre part, les volontaires intéressés par le marketing et les relations publiques sont les bienvenus.

Pour qui est fait ce projet :

  • pour ceux aimant profiter d’une certaine autonomie
  • pour ceux qui ont conscience que les tâches à accomplir peuvent être routinières et basiques
  • pour ceux qui comprennent qu’il ne faut pas caresser les animaux ni même passer trop de temps avec eux

10171067_725810370772648_5071975277312099562_n   10157183_716133731740312_1541200380_n  1904136_706898375997181_374413893_n  1237534_716948884992130_687560063_n  10172628_751024101584608_5768479637533422473_n

Arrivée

Vous devrez arriver au Durban International Airport (King Shaka), situé à une quarantaine de minutes du centre, le 1er ou le 15 du mois, pour 11h. Vous avez la possibilité d’organiser votre propre transfert ou nous pouvons le faire pour vous par le biais de Cybele Tours qui propose le trajet aller-retour pour 900 rands, soit environ 60 €.

Après votre arrivée, vous aurez la possibilité de vous installer dans la maison puis un membre de l’équipe vous présentera les lieux, la mission du centre  et son fonctionnement.

Avec jusqu’à 300 pensionnaires en même temps, le centre a un grand besoin de volontaires pour l’aider à les nourrir. En plus des volontaires internationaux, certains volontaires locaux viennent prêter main forte lorsqu’ils le peuvent. Votre mission prioritaire sera de préparer et de distribuer la nourriture à tous les animaux du site, vous pourrez aussi être amenés à nourrir au biberon certains des pensionnaires les plus jeunes quand l’équipe vous le demandera si vous restez pour une longue durée et que vous montrez des prédispositions pour cela. Lorsque l’occasion se présentera, vous pourrez même avoir la possibilité de participer à un sauvetage ou à un relâché, des moments inoubliables !

Voici une liste non exhaustive des activités du projet auxquelles vous pourrez prendre part (merci de noter que celle-ci n’est donnée qu’à titre indicatif et que ces activités ne sont pas garanties) :

 

  • Préparation de la nourriture
  • Distribution de la nourriture
  • Nettoyage des enclos / cages / du site
  • Participation aux sauvetages / relâchés
  • Préparation d’enrichissements
  • Entretien du centre
  • Etc.

 

Pour toutes ces activités vous serez formés et encadrés par votre coordinateur. Le but du centre étant de redonner leur liberté à tous les animaux qu’il parvient à sauver, les contacts sont réduits à un minimum pour ne pas entraver leur chance de survie dans la nature, il n’est donc pas possible de passer du temps à caresser ou à jouer avec les animaux. Si le centre autorisait cela, ils ne pourraient jamais être relâchés.

Le centre accueillant certains carnivores, la préparation de la nourriture peut inclure la manipulation de viande sous diverses formes. Bien que cela ne soit pas la tâche la plus plaisante pour certains, il faut garder à l’esprit que tous les pensionnaires ont besoin d’être nourris selon leurs besoins.

Une journée classique se déroulera comme ce qui suit (merci de noter que l’emploi du temps peut varier selon la saison et les activités proposées.) :

7h – 9h : nettoyage de la clinique, préparation et distribution de la nourriture

9h – 9h15 : pause

9h15 – 12h : entretien des enclos et enrichissement et stimulation des pensionnaires

12h – 13h : déjeuner

13h – 15h : préparation et distribution de la nourriture

17h – 20h : un volontaire est de garde pour les urgences sauvetages

 

Vos journées se termineront en général à 15h, sous réserve que toutes vos tâches aient été accomplies, les besoins des animaux étant toujours prioritaires.

Plus l’expérience est longue plus elle est intéressante car vous verrez plus de choses et plus de responsabilités pourront vous être données.

A savoir : les mois de septembre à mars sont les plus chargés car avec la saison des bébés, de nouveaux pensionnaires arrivent très régulièrement. De juin à août, la période est plus calme et, en général, les animaux moins nombreux.

 

STAGE MARKETING

Les personnes intéressées par le marketing et les relations publiques sont également les bienvenues pour prêter main forte au centre. À condition de rester au minimum un mois (afin d’avoir le temps de découvrir la partie clinique dans un premier temps et de connaître assez bien les lieux pour pouvoir en parler), vous pourrez aider le centre dans sa mission. N’hésitez pas à nous contacter  pour de plus amples informations.

 

Jours de repos

Vous aurez un ou deux jours de repos, en semaine ou le weekend, selon les besoins du centre et le nombre de volontaires présents. Vous pourrez en profiter pour vous reposer au centre ou pour découvrir les nombreuses possibilités offertes par la ville de Durban et ses environs. En voici une liste non exhaustive :

 

  • Sortir sur Florida Road
  • Profiter des nombreuses plages
  • Faire une visite de la ville
  • Assister à un match de rugby ou de football
  • Visiter la réserve d’Hluhluwe – Imfolozi
  • Aller jusqu’au Lesotho en passant par les magnifiques montagnes du Drakensberg
  • Profiter des paysages et des coutumes zoulous de la Valley of a 1000 Hills
  • Etc.

Vous serez logés dans le centre même, à quelques mètres de la clinique où vous pourrez avoir accès à internet. Une maison pouvant loger jusqu’à 10 personnes vous est réservée. Elle se compose d’une cuisine, d’un salon, de trois chambres, de deux salles de bain ainsi que d’une terrasse. Un membre de l’équipe fera vos courses (d’après une liste que vous lui aurez fournie) une fois par semaine et vous serez chargés de préparer vos repas et de faire votre vaisselle. La maison sera nettoyée deux fois par semaine mais vous serez responsable de sa bonne tenue. Une machine à laver est mise à votre disposition.

P1030655 (Personnalisé)

Le centre se situe au sud de Durban, dans une petite banlieue résidentielle, à une dizaine de minutes à pied d’une supérette  et autres commodités (pub, pizzeria, pharmacie, etc.). De plus, une petite réserve animalière dans laquelle il est très agréable de se promener se trouve au bout de la rue, à une vingtaine de minutes de marche.

Le centre ville et les plages sont situés quant à eux à une trentaine de minutes en voiture.

La durée minimum pour rejoindre le projet est d’un mois, les arrivées se font chaque 1er et 15 du mois.

 

Période                                                   Coût du programme en Rands (ZAR)

1 mois                                                         R18 000 (environ 1190 €)

Semaine supplémentaire                        R4 000 (environ 260 €)

 

Pour connaitre le taux de change exact : xe.com

 

S’ajoute au coût du programme des frais d’inscription de 180 €.

 

Sont inclus dans les coûts du programme : l’hébergement, vos repas, votre lessive, votre supervision, internet.

Sont inclus dans les frais d’inscription : les frais administratifs et de marketing, notre assistance avant votre départ et durant toute la durée de votre séjour et les coûts pour visiter et expérimenter les projets.

« Je m’appelle Christina. J’ai 26 ans et je viens du Danemark. J’ai été volontaire au Centre de réhabilitation de la vie sauvage dans le cadre de ma formation pour devenir soigneuse animalière. J’ai été en Namibie, au Zimbabwe et en Afrique du Sud et c’est le Centre de réhabilitation de la vie sauvage qui m’a le plus plu. Il s’agit de réhabiliter la vie sauvage orpheline et/ou blessée et les animaux sont vraiment relâchés. Ce n’est pas un endroit où l’on ne fait que caresser les animaux comme c’est le cas dans beaucoup d’endroits en Afrique du Sud. Au centre, le travail consiste principalement à nourrir, nettoyer les enclos, fabriquer des enrichissements, etc. S’il y a un sauvetage ou un relâché nous y participons. Tous ceux qui se soucient des animaux sauvages et qui souhaitent les aider et ceux qui travaillent déjà dur pour leur sauvegarde devraient aller au Centre de réhabilitation de la vie sauvage. Au-delà des merveilleux animaux, l’équipe est aussi fantastique. Très accueillante et vous intègre dès le début. » Christina Kazimierz, Danemark

 

« Je recommande le Centre de réhabilitation de la vie sauvage à tout le monde ! J’ai passé un excellent moment à nourrir et à m’occuper de tous les patients. » Marie-Theres, Autriche

 

« J’ai adoré les nourrissages et les sauvetages. C’était génial de les voir travailler à la clinique. Tout le monde était très accueillant, c’était comme une grande famille ! »  Jasmine, Australie

Projets : Afrique du Sud

Projet de conservation & protection

Le Projet de conservation & protection prend place dans une réserve de 2000 hectares au paysage enchanteur, juste au sud du Lesotho. Le programme est idéal pour ceux qui recherchent la tranquillité et la sérénité, il dure 2 semaines et peut accueillir seulement 8 volontaires à la fois.

Projet de conservation de la faune

Le projet veut apprendre un maximum de choses aux volontaires sur la gestion d'une réserve et sur les différentes espèces qui la peuplent.

Projet de soins & réhabilitation

Le Projet de soins & réhabilitation permet aux volontaires de soigner et réhabiliter des animaux blessés mais également de découvrir plusieurs autres projets de conservation.

Fondation des singes vervets

La Fondation des singes vervets s’est donnée comme mission de recueillir les singes vervets orphelins, blessés ou abandonnés (certains sont d’anciens animaux de compagnie) et de leur offrir un environnement sécurisé et adapté.

Projet de recherche & conservation

Les volontaires sont au maximum 10 et sont encadrés par Katie et Ed, deux guides qualifiés et passionnés qui leur apprendront tout ce qu’il y a à savoir sur la gestion d’une telle réserve et les feront participer aux recherches qui y sont menées.

Projet de conservation Big 5

Le programme ne se concentre pas sur une espèce en particulier mais offre la chance unique de se retrouver directement impliqué dans les efforts de conservation de la réserve, l’une des plus grandes d’Afrique du Sud.