Projet de conservation & protection

Le Projet de conservation & protection prend place dans une réserve de 2000 hectares au paysage enchanteur, juste au sud du Lesotho. La réserve n’est pas Big 5, elle abrite essentiellement des antilopes, des zèbres, des petits prédateurs et une multitude d’oiseaux (dont les rares serpentaires, grues de paradis et 5 espèces de martins-pêcheurs) ainsi que du bétail nguni (race sud-africaine).

Le programme est idéal pour ceux qui recherchent la tranquillité et la sérénité, il dure 2 semaines et peut accueillir seulement 8 volontaires à la fois. Venant à peine de débuter, l’une de ses spécificités est de pouvoir s’adapter aux envies et besoins des participants, tout en se concentrant sur les tâches essentielles dont les marches anti-braconnage, le contrôle de la végétation, l’étude et le suivi des petits mammifères, protection des ourébis, etc.

Bazil, le gardien des lieux et coordinateur du programme, est passionnément investi dans la protection et la conservation de la réserve et a grand besoin de volontaires pour l’aider dans sa tâche.

Pour qui est fait ce projet :

  • pour ceux qui sont à la recherche de sérénité
  • pour ceux qui ont envie d’autre chose qu’une réserve Big 5
  • pour ceux qui aiment les petits groupes
  • pour ceux qui souhaitent venir en famille
  • pour ceux qui souhaitent évoluer au plus près de la faune locale
  • pour ceux qui n’ont pas peur de beaucoup marcher

Arrivée

Les arrivées et départs se font le lundi, suivant des dates fixes consultables dans l’onglet « durée/coût », et le programme dure 2 semaines. Vous devrez arriver à l’aéroport de Durban avant 12h et un membre de l’équipe viendra vous chercher.

En participant à ce projet, il faut être conscient que vous ne travaillerez ni avec les gros herbivores ni avec les grands prédateurs (bien qu’il ne soit pas totalement impossible de croiser un léopard). La réserve abrite des élands du Cap, des zèbres, des gnous et beaucoup d’autres antilopes dont les très rares ourébis (qui font partie de la famille des antilopes naines). Les prédateurs sont représentés par les chacals, les caracals, les servals, les genettes et autres loutres et mangoustes. On y trouve également des porc-épiques, les discrets oryctérope du Cap ou encore une multitude d’oiseaux.

Sur la réserve se trouve également des chevaux et un troupeau de bétail nguni, s’en occuper fait d’ailleurs partie des missions des volontaires.

Les principaux objectifs de la réserve sont les suivants : recueillir des données et assurer le suivi des populations animales présentes et également des animaux qui y sont réhabilités, identifier et minimiser les menaces qui pèse sur la faune, maintenir un habitat écologique optimal pour les espèces vivant sur la réserve.

Voici une liste non-exhaustive des activités du projet auxquelles vous pourrez prendre part (merci de noter que celle-ci n’est donnée qu’à titre indicatif) :

  • recensement des herbivores
  • recherches sur les petits prédateurs : installation de pièges photographiques, recensement de nuit, suivi des population, etc.
  • suivi des animaux réhabilités dans la réserve
  • conservation des ourébis : monitoring, recensement, répartition, gestion de l’habitat et des menaces
  • patrouilles anti-braconnage : il s’agit d’observer et de rapporter les faits, le braconnage est la plus grande menace pesant sur les animaux de la réserve
  • vérification des clôtures
  • contrôle de la végétation et des sols
  • travail avec le bétail : soigner les animaux malades, s’occuper des vaccinations, de les nourrir, etc.
  • etc.

Les volontaires prennent en général part à 3 activités par jours, certaines se déroulant avant le levé du soleil ou de nuit.

Jours de repos

Vous aurez les weekends de repos. Vous pourrez rester à la réserve pour profiter du chalet ou pour vous balader (deux vtt sont à disposition) ou bien vous pourrez explorer les environs. Le transport peut vous être offert dans la limite du raisonnable.

Il y a également la possibilité de monter à cheval dans une réserve voisine.

Les volontaires sont logés dans un charmant chalet, en plein cœur de la réserve, sa terrasse donnant sur la rivière. Le chalet peut accueillir jusqu’à 8 volontaires, il possède 4 chambres et deux salles de bain, une cuisine/salle à manger et un vaste salon avec cheminée (les températures chutent beaucoup l’hiver !).

Le coût du programme est de R16 700 (environ 1 110 €) pour 2 semaines.

Pour toute participation entre janvier et mars, profitez d’un tarif réduit de R15 115 (environ 1000 €).

Pour connaître le taux de change exact : xe.com

S’ajoute au coût du programme des frais d’inscription de 180 €.

Sont inclus dans les coûts du programme : l’hébergement, la nourriture, Internet, la lessive, le transport aller-retour aéroport-réserve, le transport sur vos jours de repos dans la limite du raisonnable, votre supervision

Sont inclus dans les frais d’inscription : les frais administratifs et de marketing, notre assistance avant votre départ et durant toute la durée de votre séjour et les coûts pour visiter et expérimenter les projets.

 

Dates 2018

8 janvier – 22 janvier             23 juillet – 6 août

5 février – 19 février              20 août – 3 septembre

5 mars – 19 mars                   17 septembre – 1er octobre

2 avril – 16 avril                      15 octobre – 29 octobre

30 avril – 14 mai                     12 novembre – 26 novembre

28 mai – 11 juin                      10 décembre – 24 décembre

25 juin – 9 juillet

Le projet venant à peine de débuter, nous n’avons pas encore de témoignages. Nous attendons les vôtres !

Projets : Afrique du Sud

Projet de conservation de la faune

Le projet veut apprendre un maximum de choses aux volontaires sur la gestion d'une réserve et sur les différentes espèces qui la peuplent.

Projet de soins & réhabilitation

Le Projet de soins & réhabilitation permet aux volontaires de soigner et réhabiliter des animaux blessés mais également de découvrir plusieurs autres projets de conservation.

Fondation des singes vervets

La Fondation des singes vervets s’est donnée comme mission de recueillir les singes vervets orphelins, blessés ou abandonnés (certains sont d’anciens animaux de compagnie) et de leur offrir un environnement sécurisé et adapté.

Projet de recherche & conservation

Les volontaires sont au maximum 10 et sont encadrés par Katie et Ed, deux guides qualifiés et passionnés qui leur apprendront tout ce qu’il y a à savoir sur la gestion d’une telle réserve et les feront participer aux recherches qui y sont menées.

Projet de conservation Big 5

Le programme ne se concentre pas sur une espèce en particulier mais offre la chance unique de se retrouver directement impliqué dans les efforts de conservation de la réserve, l’une des plus grandes d’Afrique du Sud.

Centre de réhabilitation de la vie sauvage

Fondé il y a plus de 30 ans, le Centre de réhabilitation de la vie sauvage est le seul centre officiel de Durban à recueillir, soigner et relâcher les animaux indigènes à la province du KwaZulu-Natal. Il est composé d’une équipe de passionnés vouée 24h/24 au sauvetage d’animaux en danger qui a grand besoin de volontaires pour lui prêter main forte.